Mousqueton de maréchausée hollandais M1854

1854
  • Pays: Pays Bas
  • Système de mise à feu: Système à percussion
  • Calibre: 15,8mm (.625) Ball

Il s’agit d’une petite carabine règlementaire pour la cavalerie. Sa petite longueur lui permettait d’être utilisé tantôt comme carbine, tantôt comme pistolet.

Le canon mesure 43.3cm de longueur et la carabine seulement 84.4cm. Le canon à 4 rayures a un calibre de 15,7cm. Une hausse fixe est montée sur la queue de culasse. Le projectile tiré par cette carabine était du type Minié. Il n’y a pas de logement pour une baguette de chargement; celle-ci était attachée à la selle. Les culasses des armes hollandaises (et belges) présentent une particularité: la masselotte a un profil très plat, ce qui donne l’impression que le piston est simplement vissé dans le canon. Le cône du piston présente des rainures pour que la capsule ait une meilleure prise.

La platine est une platine classique. Les poinçons de la pièce présentée indiquent une date de manufacture de 1858 et qu’elle est issue de la manufacture de Delft. La caractéristique de la platine est bien sûr la forme du chien. Le gros anneau était destiné à faciliter la manipulation du chien par un cavalier portant des gants épais. Bien qu’étonnante, la forme du chien n’est pas unique ni spécifique à ce modèle. La détente a la forme caractéristique des armes longues hollandaises avec une section triangulaire. Cette détente se retrouve sur les armes longues à percussion et le fusil Beaumont.

La contre-platine a une extension le long du poignet avec deux anneaux pour permettre d’attacher la carabine à la selle. Sur la crosse se trouve un gros macaron indiquant l’année 1856, date de délivrance de l’arme.  La plaque de couche est poinçonnée avec la date de délivrance, l’unité et le numéro de l’arme.  Le poinçon d’unité 1.D correspond probablement au premier régiment des dragons ou Eerste Regiment Dragonder.

Ces carabines n’étaient pas très appréciées par les troupes. Avec un canon si court et une charge réglementaire de 6,5 grammes de poudre, la précision de l’arme devait en effet être dérisoire. J’avance l’hypothèse que cette arme a été conçue pour remplacer le pistolet et la carabine et donc prévue pour une portée de tir intermédiaire entre les deux. Avec une charge raisonnable et des balles calpinées, cette petite carabine se comporte convenablement au tir à 25m.